Emprunter le Chemin de la Confiance nous rend-il optimistes ?

Philippe Gabilliet clôture sa conférence intitulée « Les stratégies mentales de la réussite » au cours de laquelle il a exploré l’optimisme.

C’est un succès.

Alors que je rentre chez moi, je me demande si notre chemin de la Confiance nous rend optimistes.

Reprenons le fil de la conférence.

Philippe Gabilliet considère que l’optimisme est un trait de caractère indépendant du moment et de l’humeur dont le mécanisme de fonctionnement est l’ACTION.

Ainsi l’optimisme s’active dans la contrainte. Face à une situation problématique ou inconnue, l’optimiste va tenter le coup, il parie sur une possibilité d’agir.

Evidemment, il n’est pas ravi de ce qu’il doit affronter mais il accepte ce qui arrive et a confiance a priori dans l’avenir. Il a la conviction que quoi qu’il advient, il sera capable de réagir.

Contrairement à ce que je croyais, l’ennemi de l’optimisme n’est pas le pessimisme mais l’inaction. Il existe d’ailleurs des situations où la bonne posture est le pessimisme, par exemple, quand la situation présente un risque vital et qu’en même temps nous ne contrôlons pas vraiment ce qui peut arriver.

Philippe Gabilliet nous présente alors la posture de l’optimiste réaliste. C’est dans cette définition que je retrouve IMATECH :

  1. Nous sommes tous des adultes responsables capables d’entendre des mauvaises nouvelles ou des menaces.
  2. Nous acceptons ce qui arrive ou peut arriver – sans déni – et nous ne faisons pas  l’autruche.
  3. Nous nous mettons en action immédiate pour trouver une ou plusieurs pistes d’action.
  4. Nous sommes ouverts aux opportunités qui se présentent à nous.

Bingo ! Chez IMATECH, nous sommes des optimistes-réalistes.

Jacques Lecomte, pionnier de la psychologie positive parle lui d’opti-réalisme qui est « un mélange subtil d’optimisme et de réalisme. Réalisme bien entendu quant aux potentialités néfastes présentes chez l’être humain; mais optimisme également quant à ses potentialités bénéfiques envers autrui et envers lui-même. Et comme de nombreuses recherches ont montré que les personnes qui expriment généralement le meilleur d’elles-mêmes lorsqu’on leur fait confiance, je considère que c’est cette attitude de confiance qu’il faut privilégier prioritairement. »

Confiance, vous avez dit confiance ? Comme ça nous parle …

La confiance est effectivement le socle sur lequel IMATECH évolue depuis 5 ans.

Cet opti-réalisme dont parle Jacques Lecomte nous propulse dans un cercle vertueux qui fait grandir notre confiance en nous et notre capacité à accueillir et réagir face aux évolutions et changements divers.

Alors, oui, le chemin de la confiance nous rend bien opti-réalistes.

Par Marielle THOMAS, IMATECH

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s