Nos belles histoires #1 : le jour où nous avons créé la « dream team »

Après 3 ans d’engagement dans notre démarche de libération, le Chemin de la Confiance, voici venu le temps d’écrire nos belles histoires. Nous, collaborateurs IMATECH avons envie de vous raconter notre vécu et de vous transmettre notre expérience.

Commençons la série des Belles Histoires avec le récit de Karin Céglarek, Assistante de Direction Générale IMATECH depuis 2010.

Avant notre libération, la fête annuelle d’IMATECH avait toujours été gérée par la direction, plus précisément par Christophe Collignon. ChristopheConfiance et mutation  s’impliquait beaucoup dans son organisation pour s’assurer que ce soit bien fait selon ses critères… Même si la fête était réussie, elle restait un événement organisé par la Direction selon l’idée qu’elle s’en faisait et selon des envies supposées.

L’année de la libération, Christophe m’a demandé de créer une équipe pour prendre en main ce projet et préparer une fête qui nous ressemble. Constituée de membres volontaires de chaque activité,  la « Dream Team » était née.

Dès la première réunion, les idées fusaient de toutes parts. C’était fun et constructif. Et puis, Christophe, qui était membre d’honneur, est arrivé. Il nous a écoutés et nous a dit :

Non, ça ne va pas. On va faire comme ci et comme ça.

J’ai regardé tranquillement Christophe et lui ai proposé de lui rendre le livre d’Isaac Getz sur l’entreprise libérée puisque son intervention venait de nous projeter immédiatement en arrière…

Je ne comprenais pas son intervention que je trouvais contradictoire. La création de cette équipe était son idée mais, il lui était très difficile de lâcher prise sur ce projet. 

Christophe n’a finalement plus assisté aux réunions de la « dream team » et nous a laissés avancer seuls.

Résultat, nous avons organisé une très belle fête : un lieu idyllique, un temps radieux, une équipe dont l’enthousiasme a fait le buzz… Une réussite.

Le lendemain de l’évènement, Christophe m’a demandé les noms des membres de la « dream team » pour les remercier. C’était un joli geste de sa part.

Nous l’avons aussi remercié pour sa totale confiance quant à l’organisation de la fête dont nous rêvions.

Il a fallu cette confrontation pour le mettre face à ses contradictions. Cela a peut-être été son premier acte le plus libérateur car Christophe tenait vraiment beaucoup à organiser cet événement.

Depuis, la « dream team » continue à organiser les soirées annuelles, la direction ne s’en mêle plus, nous nous sommes rapprochés le plus possible des attentes des salariés et nos fêtes ont du succès.

Et c’est mieux qu’avant, rajoute Christophe. La fête est plus cohérente, vous êtes plus impliqués et le budget est parfaitement maîtrisé.

 

 

Une réponse à “Nos belles histoires #1 : le jour où nous avons créé la « dream team »

  1. Pingback: «L’entreprise libérée» n’est pas un «concept» | Le Chemin de la Confiance·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s