GT LOCATION, ENTREPRISE EN ROUTE VERS LA LIBERATION

GT Location en route pour la libération

GT Location en route pour la libération

Spécialisée dans la location de véhicules industriels avec chauffeurs et implantée en région bordelaise, GT Location a initié, en 2012, un mouvement de transformation de l’entreprise baptisé « Grandir Tous Ensemble ». Convaincue de la pertinence de la démarche de libération, qu’elle est venue découvrir chez IMA Technologies, GT Location a développé de nouvelles pratiques de management, favorisé l’innovation à tous les échelons pour créer une nouvelle façon de vivre dans l’entreprise. Retour sur ces expérimentations.

La problématique : comment initier une démarche de libération au sein d’une entreprise multi sites dont le personnel est très atomisé ?

GT Location compte 1 500 salariés. 70 travaillent au siège. Les autres sont répartis sur huit filiales régionales. Le personnel est principalement constitué de 1 400 conducteurs de poids lourds qui sont la plupart du temps isolés dans leurs véhicules. Leur métier comprend deux volets : la conduite et la livraison aux clients.

La démarche de libération vise deux objectifs pour cette population :

  • Rendre les conducteurs autonomes et responsables dans leurs fonctions pour amener davantage de qualité dans leurs postes.
  • Les amener à libérer leur parole, leur énergie et leur créativité.

Pour parvenir à ces résultats, GT Location a lancé plusieurs pistes d’exploration.

GT LOCATION 1

Libérer la parole et favoriser l’expression de chacun

  • Création d’un réseau social d’entreprise ouvert à tous les salariés. Pour amener les conducteurs à se connecter, des « semaines métier » sont organisées, comme par exemple celle consacrée aux « métiers de la grue », et les conducteurs sont invités à poster des photos ou des vidéos illustrant leurs interventions. Des interviews des conducteurs sont également réalisées pour les faire parler de leur métier. Suite à cette initiative, de nombreuses photos ont été mises en ligne par une population qui se sent souvent plus à l’aise avec l’image qu’avec l’écriture.
  • Mise en place, depuis septembre 2014, d’un journal téléphoné qui permet d’écouter des nouvelles de chaque région.
  • Evolution du journal interne vers un contenu plus qualitatif, plus riche, plus humain.
  • Participation de deux conducteurs à un déjeuner de presse au cours duquel ils ont répondu aux questions des journalistes.

 

Favoriser l’autonomie et la prise de responsabilité par un management plus participatif

  • Choix des candidats à la formation. La Pépinière est une formation qui donne aux chauffeurs l’accès à des postes de responsabilité. Initialement les candidats à cette formation étaient désignés par leurs supérieurs hiérarchiques. Dans une filiale de GT Location, le recrutement a été assuré par un jury de conducteurs, formés pour cela.
  • Recrutement du responsable du garage poids lourds intégré par les salariés. Le recrutement a été ouvert en interne et en externe. Un cabinet a présélectionné quatre ou cinq candidats qui ont été ensuite présentés à une équipe composée de salariés du garage. Ces salariés ont ainsi choisi leur futur responsable. Très impressionnant pour eux mais ils avaient préalablement été formés à ces entretiens de recrutement.
  • Une équipe de huit conducteurs s’est organisée pour gérer elle-même les plannings, l’entretien des camions et la permanence de nuit.
  • Une nouvelle organisation du travail. Sur une zone géographique très étendue, le chef de groupe gérait 45 conducteurs et passait son temps en déplacement pour assurer des tâches administratives et de contrôle sans réelle valeur ajoutée sur le plan humain et commercial. D’elle-même, son équipe a demandé à ce qu’il soit aidé. Un conducteur a ainsi été détaché auprès de lui pour s’occuper de l’entretien des véhicules. Cela permet au chef de groupe de se consacrer davantage au management et à la relation client.
  • Tout conducteur peut également proposer une idée d’innovation sur son camion. Toute proposition est étudiée. Son auteur mène le projet, aidé par le directeur de l’innovation et des experts, si besoin. Dans ce cadre, il est important d’accepter le droit à l’erreur. Il faut savoir dire à un chauffeur : « tu as pris une initiative, cela  a été un échec mais tu as eu raison d’essayer ».

L’accompagnement de ces expérimentations par des actions de formation et un encadrement appropriés est très important pour que les collaborateurs ne sentent pas désorientés et livrés à eux-mêmes. Autonomie ne signifie pas isolement.

Une organisation des RH originale

Lors du séminaire annuel de l’équipe de direction, en avril 2013, il a été proposé au DRH de devenir Directeur de l’Innovation pour mettre l’innovation au cœur de la stratégie de GT Location.

Le poste de DRH a été supprimé.

Les fonctions RH, elles, continuent. Elles sont assurées par une Direction des Richesses Humaines managée par un collectif de 5 chefs de service.

Faire partager la vision de l’entreprise

GT LOCATION 3

Trois mots résument la démarche « Grandir Tous Ensemble » : courage, humilité et engagement.

Au sein de chaque filiale, les collaborateurs sont invités à décliner ces valeurs sous des formes très différentes, laissées à leur appréciation, et les conducteurs à dire comment ils les vivent au quotidien.


Pour le siège
, un jeu de piste grandeur nature a été organisé dans les rues du centre-ville de Bordeaux. Les équipes, mixant services et niveaux hiérarchiques, ont du faire preuve de courage, d’humilité et d’engagement pour récupérer et transmettre des colis.

Un état d’esprit fantastique a présidé cette journée dont la préparation a amené les personnes impliquées à se libérer au fil des semaines !

Les bonnes, et moins bonnes, surprises de cette démarche de libération

L’ambiance au siège a changé, elle a évolué positivement. Dans un univers auparavant très hiérarchisé, il y a moins de cloisonnement. Les relations sont plus transverses.

Dans les filiales, certains conducteurs font preuve d’une grande créativité avec une idée d’innovation par jour.

Parfois, en revanche, l’individualisme et le manque de cohésion des conducteurs ont fait échouer des expérimentations.

Alors, quel bilan ?

La démarche de libération est longue et fluctuante. « C’est comme la mer, parfois il y a de grandes vagues d’innovation et de progrès, parfois la mer se retire et il n’y a plus rien. Les expérimentations marchent plus ou moins bien, vont plus ou moins vite. Il faut l’accepter et persévérer » explique Valérie Cassat, assistante à la direction commerciale et co-animatrice du groupe d’animation GTE au siège.

Merci à Caroline Scribe, journaliste free-lance pour cet interview.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s