L’entreprise libérée : AUDENCIA s’empare du sujet, IMATECH devient le terrain d’analyse des enseignants-chercheurs.

Après avoir lancé, en mars dernier, une politique de prise d’autonomie par chacun des salariés, nous avons fait appel à des enseignants-chercheurs en Management des Ressources Humaines à Audencia Nantes pour mesurer l’effet de l’initiative et identifier les grands enjeux pour l’avenir.

par Christophe Collignon, note interne diffusée à l’ensemble des collaborateurs – octobre 2012.

Chers Collègues,

Nous souhaitons favoriser le bien être, la créativité et l’efficacité de chacun, dans un contexte de très forte compétitivité.

Pour aller encore plus loin, et s’assurer de la pertinence de la voie suivie, notre entreprise sera le terrain d’analyse de travaux de recherche menés pour formaliser cette démarche, définir les enjeux et mettre en évidence  les premières conséquences organisationnelles et managériales.

Audencia étudie le modèle de management d'imatechnologies
(de gauche à droite : Nicolas Arnaud, Céline Legrand, Anne-Laure Guiheneuf)

Du coté d’Audencia ; Céline Legrand et Nicolas Arnaud, qui ont déjà travaillé sur le thème de l’entrepreneuriat et sur les questions de l’innovation « à l’intérieur » de l’entreprise, ainsi que Anne-Laure Guiheneuf, chargé d’études au sein de la Chaire PME et responsabilité globale, s’appuieront sur une étude qui sera menée entre novembre 2012 et mars 2013, avec 11 entretiens individuels et 4 « focus groupes ». Alors que l’étude concerne le contexte global dans l’entreprise, positionnement envers la clientèle, etc.), la série d’entretiens et les focus groupes de 6 à 8 salariés permettront de comprendre comment le personnel vit ce changement organisationnel. La restitution de l’analyse est prévue pour Mai 2013.

Cette collaboration avec Audencia répond à des objectifs clairs pour les deux parties :

L’objectif d’Audencia : Ecrire un nouveau cahier de la responsabilité globale. Chaque opus est le fruit d’une coopération innovante et pédagogique entre les enseignants chercheurs et des dirigeants d’entreprise. Ce cahier doit constituer un outil de prise de recul et de conseils pratiques, pour une mise en œuvre au sein de l’entreprise, traité à partir d’analyses critiques de cas concrets.

L’objectif d’Imatech : Disposer de l’avis extérieur, objectif et expérimenté d’enseignants chercheurs pour mesurer l’impact de la démarche de libération. Ecrire une page d’histoire de cette transformation afin de nous appuyer sur les éléments forts et probants, d’identifier et de corriger les écarts.

page 1 Florence Campagne

Florence Campagne, conseillère clients chez IMA Technologies et rédactrice pour notre journal interne a interviewé Céline Legrand en novembre 2012 :

Pourquoi venir faire une étude en management chez IMATech ? 

Gérer autrement intéresse beaucoup les chercheurs en management. L’entreprise libérée n’est pas la norme, elle reste une exception en France contrairement à certains autres pays comme le Canada où ce type de management est étudié depuis 20 ans.Cette étude présente un réel intérêt pour nous car elle permet d’identifier les enjeux, les problématiques, les atouts de la démarche… Elle devrait être parallèlement utile pour Christophe Collignon qui souhaite un éclairage externe de son projet. L’analyse lui permettra de prendre du recul pour avoir un regard différent sur le projet, afin d’appréhender le fonctionnement actuel, le regard des salariés, la motivation, le passé et le futur de l’entreprise.

Quelle sera la méthodologie de cette étude ? 

Cette étude est avant tout une démarche exploratoire dont l’objectif est de recueillir une grande diversité de témoignages. Deux types de collecte de données seront menés, des interviews individuelles et des « focus groupes » (6 à 8 participants). Cette collecte se déroulera de novembre 2012 à mars 2013 et sera menée par trois enseignants chercheurs Nicolas Arnaud, Anne-Laure Guiheneuf, et moi-même.

Quel est l’intérêt de faire des focus groupes ? 

La parole s’élabore mieux dans les échanges, ainsi on capte mieux la perception collective de la démarche. Chacun émet son point de vue, ce qui permet de voir les différences observées.

Comment seront choisis les participants ? 

Le choix des participants sera sur la base du volontariat. La problématique n’étant pas la même en fonction du poste, notre objectif est aussi d’obtenir un panel regroupant tous les échelons de l’entreprise. Nous sommes tous différents, on ne réagit pas tous pareil devant une situation. Nous souhaitons que cette étude soit interdisciplinaire et multiniveau.

L’entretien sera-t-il anonyme ? 

Bien sûr l’anonymat des participants est garanti. Un engagement de confidentialité sera d’ailleurs signé par le chercheur et le participant.

Quel sera le type de questions posées ?Nous souhaitons comprendre comment le personnel vit ce changement organisationnel. Les questions porteront sur leur expérience personnelle, leur vécu chez IMATech, leur perception de la démarche, leurs attentes, les points forts, les problématiques qu’ils ont identifiés à leur niveau…

Ceux qui ne se sentent pas concernés par la démarche peuvent-ils participer à l’étude ?

Oui, justement, je pense que plus on hésite à venir participer plus il faut venir donner son avis ! Chaque personne a indéniablement quelque chose à apporter. L’avis de chaque participant sera pris en compte.

A propos de d’Audencia

Audencia Nantes, nommée École supérieure de commerce de Nantes-Atlantique (ESCNA) jusqu’en 2000, est une grande école de commerce française créée en 1900 et située à Nantes. Le 1er juillet 2010, Audencia Nantes a intégré en son sein l’école de communication Sciencescom et l’École atlantique de commerce pour former Audencia Groupe. L’école est également membre du consortium Nantes Atlantic Management & Technology, avec l’École centrale de Nantes et l’École des mines de Nantes.

En 1979, l’école signe des accords de doubles diplômes MBA en partenariat avec les universités nord-américaines avant de devenir en 1985 membre co-fondateur du Chapitre des Écoles de Management de la Conférence des grandes écoles. En 1991, l’école met en place le réseau european network of business schools puis le Mastère Spécialisé en management et compétence internationale en 1992. L’accréditation EQUIS, délivrée par l’European foundation for management development est obtenue en 1998

o Nicolas ARNAUD, Directeur adjoint Audencia, Professeur associé, responsable de la majeure RH.

o Céline LEGRAND, Professeur associé, Responsable du département Management des RH

o Anne-Laure GUIHENEUF, Chargée d’études Chaire PME et Responsabilité Globale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s